samedi 19 mars 2011

Les nouvelles vont vites

Les nouvelles vont vites. Elles traversent même l'océan pour rejoindre la belle province.
Je viens en effet d'envoyer de nouveaux textes aux revues québécoises Alibis et Solaris.
Je n'ai jamais été publié dans Solaris. Mes nouvelles de SF ne les avaient pas convaincus en sera-t-il autrement de mes textes fantastiques ?
Quant à la nouvelle policière proposée à Alibis, elle commence par une scène de torture physique et finit par de la torture mentale.
J'ai aussi envoyé des textes pour la prochaine anthologie des éditions Malpertuis.
Y'a des WE comme ça...

5 commentaires:

  1. hé hé, j'ai envoyé un texte à Solaris aussi. Alibis, je ne peux pas trop, je n'ai rien de vraiment policier "pur".

    RépondreSupprimer
  2. J'ai longtemps pensé que Solaris ne faisait que de la SF alors je ne leur ai jamais envoyé de textes fantastiques. C'est dommage. Là, il s'agit de deux textes assez récents (dont un que je viens juste de terminer)
    C'est très difficile pour nous auteurs français d'être publié là-bas car, d'une part, ils reçoivent des tonnes de manuscrits de France et, d'autre part, ils priviligient (et c'est bien normal) la production locale.
    Autant dire que pour être retenus les textes doivent être particulièrement bons !

    RépondreSupprimer
  3. 9 ans au Canada, et j'attends d'être de retour en France pour leur soumettre un texte... Pure tranche de vie, ça ne s'invente pas des trucs pareils !

    RépondreSupprimer
  4. Oui sur ce coup-là t'as fait fort !
    Une nouvelle écrite par un Français connaissant bien le Canada et dont l'histoire se déroulerait là-bas, intéresserait sans doute le comité !

    RépondreSupprimer
  5. "Les robots de Mont-Royal" hum... oui, ça peut faire un titre ;-)

    RépondreSupprimer