mardi 8 mars 2011

Petit rappel

Il convient d'abord d’effectuer un bref retour en arrière à l’intention de ceux qui ne me connaissent pas et n’ont pas suivi les épisodes précédents.
My name is Yves-Daniel Crouzet. Je suis né à Saint-Etienne, charmante bourgade du massif central, célèbre pour son climat, la couleur de ses murs et de son chaudron, l’année de la mort de JFK. Comme dit HFT dans une de ses chansons (merci de me dire laquelle) « L’année de ma naissance un éléphant est mort et depuis je le porte à mon cou ! ».
J’ai d’abord publié des nouvelles dans diverses revues en France et au Canada avant de me lancer dans le roman.
En juin 2009 mon premier roman « Les Fantômes du Panassa » a obtenu le prix du jury du roman de l’été Femme Actuelle et a été publié par une maison d’édition dont j’ai oublié le nom.
5000 exemplaires plus tard, je roulais en Jaguar type E ( influence de mon vieux pote Bob Morane), j’avais ma serviette dans les plus grands restaurants de Paris, des bouteilles de champagne au frais dans les meilleures boites parisiennes et un lit garni dans tous les palaces de la ville.
L’avenir s’annonçait donc rose comme un ciel d’été vu à travers des lunettes de soleil de contrefaçon(mais joliment estampillées sur les branches), jusqu’à… ce que je sorte mon deuxième livre, un recueil de nouvelles noires et policières intitulé « Mortelles attractions », chez le même éditeur.
Le ciel couleur Candy vira alors au gris puis au noir au fur et à mesure que je me heurtais à l’inertie, à l'incompétence (ou à la mauvaise foi?) de mes interlocuteurs.
Ce recueil de nouvelles, théoriquement sorti en octobre 2010, ne bénéficia d’aucune promotion, d’aucun soutien, pire d’aucun référencement et passa donc disons… inaperçu.
En janvier 2011, las d’inonder mes interlocuteurs de mels sans effets, je passais donc à la lettre recommandée avec AR.
(A suivre…)

3 commentaires:

  1. "Psychanalyse du singe", Hubert-Félix THIEFAINE dans l'album "De l'amour, de l'art ou du cochon ?" - 1980 (ça ne rajeunit personne...)

    RépondreSupprimer
  2. Bravo ! Encore un point commun !
    Dis tu trouves pas que Hubert Félix Thiéfaine se la joue un peu Iggy Pop sur la pochette de son dernier album ?
    Bof, d'un point d evue purement photogénique je préfère l'iguane à l'alligator 327.

    RépondreSupprimer
  3. Peut-être que les chanteurs rock décalés aux rimes de ganga finissent tous par ressembler à Iggy après 60 ans?
    Un peu comme les femmes vivant en communauté qui finissent par synchroniser leur menstruation, c'est une théorie à creuser...
    En tout cas Lavillers - à l'Olympia en ce moment - avec son cuir moulé et son air de boxeur, il est a quelques kilos de faire partie du club.

    RépondreSupprimer