mardi 28 juin 2011

Premier jet

Voilà, après trois mois d'écriture intensive, je suis enfin arrivé au bout de la première étape. Le premier jet de mon nouveau roman fait 530 000 signes*, autant que "Les fantômes du Panassa", mon précédent roman, soit environ 360 pages selon le standard des Nouveaux Auteurs, mais je pense que la norme est plus proche de 270 pages.
Il ne me reste plus maintenant qu'à les corriger.
"Il ne me reste plus" ?
Expression inappropriée puisque j'entre maintenant dans la phase la plus ardue du processus. La moins agréable aussi.
J'ai souvent constaté qu'il me fallait deux à trois fois plus de temps pour corriger que pour rédiger. La faute sans doute à une écriture dictée par l'inspiration, avec des jours "avec" et des jours "sans".
J'espère que dans le cas de mon nouveau projet, il y avait beaucoup de jours "avec" !
Je le saurais très bientôt puisque je compte entamer les corrections dès le WE prochain. Pas de repos pour les braves !
Si tout se passe bien le roman devrait être prêt à pour novembre/décembre prochain et partir dans la foulée chez les éditeurs.
P.... ! Il va encore falloir que j'emmène mon ordi en vacances !

* un signe inclut les caractères mais aussi les espaces entre ceux-ci.

6 commentaires:

  1. /Pop le champomy (on garde le champagne pour plus tard hein ? Comme tu dis, il reste le plus dur et long à faire ;-) )

    Bon, ça reste une superbe étape, bravo ! Et bon courage pour la suite (moi je suis en plein dedans aussi...)

    RépondreSupprimer
  2. La course, je ne sais pas, mais on a un emploi du temps assez similaire en effet !
    Bah... Le premier qui finit doit une dédicace à l'autre ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Bon, allez, en grand seigneur, je vous offre le champagne dès qu'il y en a un qui a fini, tel qu'il soit!!! n 'attendons pas la publication pour trinquer: toutes les étapes se doivent d'être fétées dignement!!!
    WV

    RépondreSupprimer