mercredi 17 octobre 2012

Verdict !

Fin d'un suspense de 10 mois. Pour votre serviteur tout au moins...
J'ai reçu ce matin l'appel tant attendu. Tant redouté. Il était 9h19. (les portables ont une mémoire diabolique!) Une voix grave, "Laurence Schwalm des éditions Ex-Aequo à l'appareil", et quelques secondes plus tard le verdict. Je n'ai même pas eu le temps de gamberger. Elle tue le suspense en deux mots : "C'est bon !".
"C'est bon !" C'est drôle comme une seule lettre peut tout changer. Un "n" à la place du "b" est la phrase est radicalement différente. Dans le cas présent, sa signification est même diamétralement opposée : "C'est non !"
Je suppose qu'un malentendant, un distrait ou un émotif pourrait se jeter du haut d'une falaise en croyant essuyer un refus. Dieu merci, j'écoutais de la bonne oreille !

"C'est bon !", a dit l’éditrice. Bon sang, oui c'est bon. Même si comme souvent en pareil cas, il s'agit davantage de délivrance que de joie, de soulagement que d'allégresse.
L'édition ou le tiroir, avais-je dit.
Eh bien, ce sera l'édition !

5 commentaires:

  1. Félicitations !
    Ce grand voyage a enfin trouvé le péage avant la fin. Bon courage pour les finitions !

    RépondreSupprimer
  2. Que du bonheur, alors ;-)
    Je relirais avec plaisir cette version revisitée dès qu'elle sera sur les étals.
    En tout cas : C'est con ! (à une lettre près...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de recevoir le contrat.
      A lire attentivement en espérant justement qu'on en arrivera pas à un... c'est... con !

      Supprimer
  3. Super ! C'est reparti pour, je l'espère, une belle aventure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'espère que l'aventure sera longue et belle effectivement?

      Supprimer