dimanche 12 janvier 2014

La plus grande ruse du diable bientôt chez Dreampress.com !

Le secret était bien gardé et ce pour la simple et bonne raison, qu’il n’était partagé que par deux personnes : Benoît Domis et moi. Benoît Domis, vous savez, l’un des éditeurs de Dreampress.com et le rédacteur en chef de la revue puis anthologie Ténèbres, qui depuis 1998 a publié des gens comme Jean-Pierre Andrevon, John Brunner, Neil Gaiman, Ramsey Campbell, Orson Scott Card ou Daniel Walther et qui a, aussi, consacré deux superbes numéros spéciaux à deux géants du fantastique contemporain, Stephen King et Richard Matheson. J’avais eu la chance en 2008 et 2011 d’avoir deux nouvelles publiées et j’avais très envie d’y figurer à nouveau pour le millésime 2013.
J’en avais tellement envie que j’ai envoyé cinq nouvelles, pas moins, à l’éditeur. Soit un total de 150000 signes.
La réponse de Benoît ne tarda pas : « J'ai lu les cinq nouvelles et, comme je les ai toutes appréciées (pour différentes raisons), ça m'a donné une idée. Et si, plutôt que d'en sélectionner une pour Ténèbres, je te proposais d'en ajouter quelques-unes et d'en faire un recueil à paraître au deuxième semestre, dans la foulée de Ténèbres 2013. »
Un recueil rien que pour moi ? Un recueil sollicité par un éditeur ? C’était la première fois que cela se produisait et je dois avouer que j’en ai été flatté, séduit, ravi.
« Banco ! » m’exclamais-je.
Benoît me précisa par la suite son idée : proposer des textes inédits et un best of de mes nouvelles parues dans des fanzines, webzines en France ou à l’étranger et donc, aujourd’hui, épuisées, introuvables ou presque !
Nous étions en octobre 2012. Il ne me restait plus qu’à produire de nouveaux textes pour tenir mon engagement. Ça tombait bien puisque c’était justement ce que j’avais envie d’écrire après l’interminable marathon d’écriture de Triades sur Seine pour lequel je n’avais encore signé aucun contrat.
Pendant les mois qui suivirent, je fus particulièrement prolifique, corrigeant des textes écrits au 1er semestre 2012 et parfois plus anciens et en écrivant de nouveaux (certains ne relevant même pas du Fantastique, car l’inspiration du moment commande et l’écrivain suit !)
Finalement, en janvier 2013, j’eus suffisamment de textes pour un recueil (et même un peu plus : bonus pour une version e-book ?)
Le titre ? « La plus grande ruse du diable et autres nouvelles fantastiques ». Le recueil devrait faire environ 220 pages et sortir en mars 2014.
La couv’, le sommaire, seront bientôt visible :  !

6 commentaires:

  1. Super nouvelle, y a pire pour commencer l'année ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, ça fait plaisir de donner une seconde vie à certains textes et de publier mon 1er bouquin dans le genre Fantastique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo !... Nous avons hâte d’avoir ce trésor en main pour pouvoir nous évader, dans ce monde surnaturel ou réel.
      J’aime lire vos nouvelles qui m’acheminent dans ce monde.

      « J’en vins presque à croire » voilà la formule qui résume l’esprit du fantastique…

      Supprimer
    2. "Surnaturel et réel" c'est de leur distorsion que naissent le trouble et la peur.

      Supprimer
  3. Et bien moi je suis bien contente que toutes ces nouvelles soient ensembles, elles auront ainsi moins peur et se sentiront moins seules...
    J'espère que mes petites préférées y seront. Quelques unes m'ont vraiment marquées et il serait dommage qu'elles soient dispersées.
    Ainsi, elles se retrouveront un peu comme en famille! Et une famille c'est important!
    WV

    RépondreSupprimer
  4. Il y aura "Cat people" bien sûr. "L'appartement du père" devrait te plaire.
    Quant à "A vot' bon cœur"... je sais déjà ce que tu en penses !

    RépondreSupprimer