samedi 11 octobre 2014

Promouvoir son livre, (grâce à son réseau d'amis)

Episode 4 : Taper ses amis (les vrais pas ceux de FB)
C’est important d’avoir des amis. Beaucoup d’amis. Mais sauf à être à la tête d’un parti politique ou gourou d’une secte (ce qui revient plus ou moins au même) votre livre ne deviendra jamais un best seller grâce à eux. De plus, vos potes risquent d’en avoir rapidement assez que vous leur fourguiez à intervalle plus ou moins régulier vos bouquins dont les couvertures sont d'un goût si douteux qu’on n’ose pas les mettre dans la bibliothèque du salon et qu’on préfère les dissimuler tout en bas d'une étagère de rangement entre le dictionnaire de latin de 5ème et les revues techniques pour booster son ordi, sa sexualité ou sa Fiat Panda. Un indice qui doit vous alerter : ils ne vous lisent plus depuis longtemps et quand vous leur présentez votre petit dernier, ils vous répondent sans gêne aucune : « Faudra quand même que je lise celui d’avant ! » (sorti deux ans plus tôt !)
Il apparaît dès lors inutile de continuer à les solliciter même à prix d’amis (traduction : prix auquel l’éditeur vous les a refilés majoré d’un euro ou deux pour frais administratifs). C’est mort, je vous dis. Vos livres, ils ne les lisent pas. Quand c’était du polar à la rigueur, ils voulaient bien faire un effort, mais des histoires de vampires, de fantômes et de zombies, vous n’y songez pas ! « Il ne manquerait plus qu’il se mette à écrire des trucs érotiques, à présent ! » redoutent-ils.
Si vous insistez trop, genre bonimenteur d’assurance vie, ils finiront par vous fuir et répandront la nouvelle que vous feriez mieux de vous occuper de votre gosse qui fume du shit à douze ans et de votre femme qui… Enfin, vous m’avez compris ! Soyez digne, ne leur parlez plus de votre passion mais des leurs, les vrais : le foot, la énième saison de L’amour est dans le pré et la 4ème dent du petit dernier !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire