mardi 18 mars 2014

Couverture de Brins d'Eternité N° 37 avec ma nouvelle "Je répare tout"


Je répare tout - Brins d'Eternité N° 37 - Hiver 2014

Je suis très fier de « Je répare tout. » (initialement baptisée « Comme des tourterelles ») que publie ce mois-ci Brins d’Eternité. Je crois que c’est, parmi toutes celles que j’ai écrites, une de mes histoires préférées.
L’idée de ce texte est partie d’une simple phrase, en fait du titre d’une nouvelle de Théodore Sturgeon. J’avais envie de m’éloigner du fantastique classique. Dans ma tête se bousculaient de grands espaces, des villes en ruine, des vampires, des morts-vivants, des robots, une fillette qui n’en est pas vraiment une, un petit garçon, une histoire d’amour impossible, des hordes affamées dans un Canada fantasmée, un ciel de plomb.
Un univers proche de Tim Burton comme l’a fort justement relevé par la suite le rédacteur en chef de Solaris

Autant vous dire que j’ai été très déçu quand ma nouvelle a été refusée par les deux revues que j’avais ciblées Fiction et Solaris :

Fiction :
"Comme des tourterelles", a passé un premier filtre pour être transmise au comité de lecture. Celui-ci a cependant décidé de ne pas la retenir. Outre son titre, elle a suscité des critiques quant à l'approfondissement des personnages, et à la répartition des rôles masculin/féminin, bien que le personnage principal soit une fille. 

Interrogation de l’auteur en retour :
Que voulez-vous dire par "répartition des rôles masculin/féminin" ?

Fiction :
La remarque, toute subjective, vient de quelqu'un au sein du comité de lecture, que le caractère féminin de l'héroïne n'a pas convaincu, lui ayant paru plaqué : le comportement d'un héros masculin aurait été, à ses yeux, pas très différent de celui de Sandy.

Dans ces moments-là on préfère se mordre la lèvre inférieure pour ne pas hurler. (ceux qui liront la nouvelle, comprendront)

Solaris :
"Comme des tourterelles", est la plus ambitieuse des trois nouvelles, la plus déjantée. Une sorte de fable qui a un côté Tim Burton. Si nous avions toute la place que nous voulions, je l'aurais peut-être acceptée. Mais nous recevons beaucoup de propositions: ce serait trop simple de séparer les textes que j'apprécie des textes qui m'ennuient. En réalité, le couperet doit s'abattre au sein des l'ensemble des textes qui auraient pu, en d'autres circonstances, être retenus. Ce n'est pas une science exacte et ça me donne l'air plus sévère que je ne voudrais l'être. Mais peut-être le suis-je, sévère? Alors vous êtes prévenu !

Une réponse alambiquée mais claire.

Alors à qui la proposer ensuite ?
A des fanzines français ? A des anthologies ? Non, pas cette nouvelle !

Finalement, je me suis tourné vers un fanzine québécois exigeant : Brins d'Eternité. Fanzine ? Oui mais un fanzine qui a maintes fois été honoré du Prix Boréal de la Meilleure activité fanique ou semi-professionnelle et qui rémunère ses auteurs. 
J’avais rencontré à mes débuts, son jeune rédacteur en chef Guillaume Voisine à Montréal (juste après la publication dans leurs pages de « L’échine du monde »). La revue a bien grandi depuis. S’est embellie. On n’est pas loin de la revue professionnelle. En bon rédacteur en chef Guillaume m’a demandé de retravailler un peu mon texte. C’était autrefois chose commune pour le responsable d’une revue de proposer des améliorations. Cela ne se fait plus guère (En France AOC Présence d’esprits effectue aussi ce travail et c’est tout à leur honneur) Sans doute les revues reçoivent-elles trop de textes et ne veulent-elles pas perdre de temps. Et puis, entre nous, pour faire un travail d’éditeur, il faut encore en avoir les compétences.
En tout cas, grâce à Brins d’Eternité « Je répare tout » a trouvé une terre d’accueil (la sienne puisque l’action se situe au Canada).

Peut-être un jour reviendra-t-elle de ce côté de l’océan et que vous pourrez la lire. (28/03/15 : c'est chose faite ! Voir ICI)

La chronique de Yozone

jeudi 13 mars 2014

Concours « La Plus grande ruse du Diable et autres récits fantastiques »

A l'occasion de la sortie de « La Plus grande ruse du Diable et autres récits fantastiques », je vous propose, en partenariat avec les Editions Dreampress.com de gagner un exemplaire de mon livre. Pour participer, c'est simple, il vous faut liker la page Facebook de Dreampress.com et répondre à la question :

A quelles couvertures (A, B, C…) correspondent les nouvelles suivantes (1, 2, 3…) :

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

1 - Le retour de mamie Framboise
2 - La transmigration de Charles Edberg
3 - Cat People
4 - Sur la route
5 - Une mère envahissante
6 - Echo
7 -Pandy Panda
8 - Le pigeon
9 - Scène de crime
10 – La plus grande ruse du diable
  
Question pour départager les vainqueurs : dans quel fanzine est parue la première nouvelle du recueil : « Le rêveur aux pieds d’argile ? »
  
Comment participer ?

 Likez la page Facebook de Dreampress.com 

- Envoyez votre réponse à l'adresse e-mail suivante : yvesdanielcrouzet@orange.fr

- Dans votre e-mail, vous préciserez « Concours La Plus grande ruse du Diable et autres récits fantastiques », vos coordonnées complètes : nom, prénom, adresse et pseudo éventuellement pour l'annonce du gagnant sur le blog et Facebook (seuls le nom, prénom ou pseudo seront bien sûr révélés).

- Une seule participation par personne/adresse postale/e-mail est autorisée.

- Dreampress.com offre une participation supplémentaire par personne si cet article est partagé sur un réseau social ou sur un blog (mettre le lien pour en attester).

- Le concours durera du 15 mars 2014 au 31 mars 2014 à minuit. S’il y a plusieurs gagnants c’est le premier à avoir donné toutes les bonnes réponses qui recevra le recueil LPGR2D. Le gagnant sera annoncé sur ce blog, ainsi que sur les pages Facebook de l’auteur et de Dreampress.com.

- Si un élément est manquant, votre participation ne sera pas prise en compte.

- En cas de perte du colis par La Poste, Dreampress.com et moi-même ne pourrons être en aucun cas tenus pour responsables.

- Le concours est ouvert aux extra-terrestres, vampires, morts vivants et monstres de tout poil, mais aussi aux habitants de France Métropolitaine et d'Outre-Mer, de Belgique, de Suisse, du Luxembourg et du Québec.


Bon jeu à tous !

dimanche 9 mars 2014

Appel à textes "Moisson d'épouvante" chez Dreampress.com anthologie présentée par Yves-Daniel CROUZET

Et voilà, ça devait m'arriver un jour !

Me voici responsable de la nouvelle anthologie annuelle des éditions Dreampress.com  : « Moisson d’épouvante ».  Un bel honneur que me fait Benoît Domis ! 

Du sang, des tripes et de l'humour au sommaire c'est promis ! Dans la grande tradition des EC comics !

Genre : Fantastique/Epouvante/Terreur (la SF horrifique est acceptée.)

Thème : Libre

Date de fin de l’appel à textes : 30 juin 2014

Nombre de signes maxi : 30000 (tolérance +10%)

Informations complémentaires (consignes de présentation, exclusions, rémunération, références littéraires…) : sur le site de l’éditeur Dreampress.com, sur sa page Facebook ou sur l'onglet "Moisson d'épouvante" de ce blog.



samedi 8 mars 2014

Zone Franche 2014 Festival de l'imaginaire de Bagneux

Le festival des cultures et littératures de l’imaginaire de Bagneux accueille chaque année près de 150 auteurs et illustrateurs ainsi qu’une soixantaine d'exposants (éditeurs, fanzines, associations...).
Le festival est aussi un espace festif de jeux, d’animations, d’ateliers, de spectacles, de tables rondes et de conférences. Les amateurs de jeux de rôle pourront même lancer leurs dés.
Cette année encore je serai présent à cette sympathique manifestation au stand de mes copains des éditions Sombres Rets.

Outre les anthologies auxquelles j’ai collaboré chez eux (Histoires d’amour, Le monde de la nuit, et la petite dernière Etranges voyages, j’en profiterai pour dédicacer mes autres ouvrages et, of course, La plus grande ruse du Diable et autres récits fantastiques qui vient de sortir chez Dreampress.com.

Et c'est quand ? les 5 et 6 avril prochain !

mercredi 5 mars 2014

Pourquoi il est important d’acheter directement « La plus grande ruse du Diable et autres récits fantastiques » à l’éditeur ?

Pour les téméraires qui auraient décidé d’acquérir LPGR2D, je suggère très humblement de le faire directement auprès de l’éditeur Dreampress.com. Bien sûr vous pouvez aussi l’acheter sur commande dans toute bonne librairie (ISBN N° 978-2-84958-014-1) ou sur certains sites de vente en ligne mais, vous l’aurez noté, Dreampress.com n’est pas à proprement parler une multinationale de l’édition (même si son nom tend à nous le faire croire). C’est même ce qu’on appelle un micro-éditeur. Autant dire que ce n’est pas avec sa maison d’édition que Benoît Domis s’est payé sa résidence principale (ni d’ailleurs sa Ferrari). Nous avons affaire à un doux dingue, un passionné, qui publie ses coups de cœur (en d’autres termes un vrai éditeur !). Les achats que vous ferez directement auprès de lui, permettront donc de financer d’autres projets (sans qu’il ait besoin de revendre sa Ferrari). Mes droits d’auteur en seront aussi augmentés et, ça, c’est plutôt bien si je veux à mon tour m’acheter une Ferrari !