jeudi 19 février 2015

Promouvoir son livre, (grâce aux sites communautaires de lecteurs)

Episode 9 : à la poursuite du bouche à oreille miraculeux !
Découvrir un avis de lecteur concernant votre livre sur Babelio (et autres sites de moindre renommée) est toujours sympa pour l’Ego surdimensionné de l'AUTEUR, mais ici encore l’impact en terme de ventes est un peu comme la pluie dans le désert : au mieux rafraîchissante.
Le problème, comme toujours, c'est la visibilité ! Les lecteurs en quête d’un nouveau bouquin à se mettre sous les yeux, vont sur ces sites pour collecter des avis sur des livres ou des auteurs dont ils ont déjà entendu parler. Mais qui ira chercher le livre inconnu d’un auteur inconnu paru chez un éditeur inconnu ? Personne ! Et quand, par hasard, un visiteur tombe sur l'avis positif d'un de vos lecteurs, il y a de grandes chances pour qu'il pense qu’il a été écrit par un(e) ami(e), par la famille de l'auteur ou par l’auteur lui-même (Hé oui, c’est parfois le cas !). Résultat : le billet est totalement décrédibilisé.
Pourtant, les internautes qui postent ces avis sont généralement de bonne foi. Leurs commentaires reflètent souvent une véritable passion pour la lecture et l’envie de partager enthousiasmes, déceptions et découvertes… On peut ainsi se fier aux chroniqueurs réguliers (voir le nombre de leurs contributions) même s'ils ont souvent tendance à donner (pour être lus eux-mêmes) des avis sur des livres qui n’ont nul besoin d’une nouvelle critique élogieuse (ou pas) pour se vendre.
On y rencontre aussi deux types de commentaires qui, s’ils ne feront guère de mal à vos ventes, risquent cependant de vous conduire au bord de la dépression :
D'abord, le malfaisant qui n’a jamais rédigé un seul commentaire de sa vie et qui s’inscrit juste pour démolir votre bouquin, pour une raison bien à lui.  Ensuite le lecteur enthousiaste qui se fend d’un commentaire élogieux mais malheureusement maladroit et truffé de fautes d’orthographes qui, plus que toutes les critiques fielleuses, éloignera à jamais le potentiel lecteur !
Comme il est, malgré tout, important d'être référencé sur ces sites, je recommande néanmoins aux auteurs en herbe de s'y inscrire et de créer les "profils" de l'auteur et du livre. Vous pouvez ensuite en faire le résumé (en général la 4ème de couv) et éventuellement mettre en exergue quelques passages choisis. Ça ne mange pas de pain et ça facilitera le dépôt d'éventuels commentaires de lecteurs plein de bonnes intentions.
Tout ça est bien désespérant me direz-vous. Comment réussir alors à se faire connaître ? N'y a-t-il donc aucune solution ? Aucune issue ?
Soyez confiants, amis lecteurs. Bientôt, (dès que j'en aurais le temps) je vous livrerai le secret de la réussite.
A suivre donc dans le prochain et dernier épisode de cette série...