lundi 25 juillet 2016

Ils sont arrivés dans le soleil - Revue Alibis N° 59 - été 2016

L’excellente revue policière québécoise Alibis publie cet été, dans son numéro 59, ma nouvelle « Ils sont arrivés dans le soleil ».
« Ils sont arrivés dans le soleil » c’est d’abord un parfum, une ambiance que je portais en moi depuis la lecture de « Appareil volant à basse altitude » de Jim G Ballard. Vous savez cette odeur de fin du monde, d’automne éternel, de douce décadence et de sensualité trouble que savait si bien restituer l’auteur de « Vermilion Sands »
Les personnages, l’histoire…, sont venus ensuite pour donner vie et mouvement à ce tableau nostalgique.
Achevée le 30 août 2014, elle fait partie de mes histoires préférées. Une de celles dont je suis le plus fier. J’ai attendu plus d’un an avant de l’envoyer à Alibis qui venait de me prendre « Petite Sirène ». Je ne voulais pas qu’on me la refuse au motif audible mais cruel de ménager de la place pour d’autres auteurs français (un seul est invité par numéro et il n’y a que quatre numéros par an !).
Il faut savoir être patient.
L’univers de « Ils sont arrivés dans le soleil », les déboires de son personnage principal, m’ont tellement plu que j’ai décidé d’en écrire la suite et, pourquoi pas peut-être, à terme, d’en faire un roman.
Le deuxième texte est prêt. Je l’enverrai à Alibis d’ici quelque temps…, dans un an et des poussières.
Il faut savoir être patient, je vous dis.

Vous pouvez feuilleter le numéro de la revue ICI


Alibis 59 été 2016

Sommaire

Fictions

Prix Alibis 2016 : Le Cri des fillettes mortes, Pierre-Luc Lafrance
Ils sont arrivés dans le soleil, Yves-Daniel Crouzet
Un seul petit instant, Rick Mofina
Matelas de pierre, Margaret Atwood
Barre bien la porte, mon ange, Collectif

Articles et entrevues

Les Printemps meurtriers de Knowlton 2016, Morgane Marvier
Conversation avec Richard Ste-Marie, Pascale Raud

Chroniques

Présentation: Jean Pettigrew
Le Crime en vitrine, Norbert Spehner
Dans la mire, André Jacques, Martine Latulippe, Morgane Marvier, Norbert Spehner
Camera Oscura, Christian Sauvé

Couverture : Tomislav Tikulin

Illustrations inétrieures : Bernard Duchesne, Suzanne Morel

2 commentaires:

  1. Kuddos ! En plus j'aime bien les canadiens, c'est des gens pas pire.
    Bon, plus sérieusement : "Alibis" est une très belle référence, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Franck, c'est vrai que chez eux l'accueil n'est pas un vain mot !

      Supprimer