YDC c'est qui ?

Yves-Daniel CROUZET est né à Saint-Etienne en 1963.

Il monte à Paris à vingt ans et y restera jusqu’en 1990, année où il s’envole pour la Guyane, réalisant ainsi un rêve d’adolescence. Il y restera cinq ans. C’est pendant son séjour, ponctué d’excursions en forêt et sur les fleuves, qu’il se met à l’écriture. Quatre romans (aventures, policier, fantastique, érotique) sont écrits au cours de cette période, tous nourris de la splendeur sauvage des paysages amazoniens. Les manuscrits sont, selon lui, toujours dans une vieille cantine en fer entre ponchos, hamacs, vêtements de brousse et machette.

En 1996, il part pour l’Afrique. Il y sera conseiller du ministre des finances de la République de Guinée pendant cinq ans.

Cette période très riche d’un point de vue professionnel, le coupe de l’écriture. Il en ramènera toutefois un amour immodéré de l’Afrique, une conscience accrue de la nécessité d’un développement partagé et solidaire et des idées de romans.

En 2001, recruté par le ministère des Affaires Etrangères, il rentre à Paris. Il voyage dans de nombreux pays africains pour aider à la mise en œuvre de l’aide française au développement. Lors de ses courtes escales parisiennes il se remet à l’écriture, pour le plaisir.

Il écrit alors de nombreuses nouvelles fantastiques, insolites, policières ou de science-fiction qu’il entasse sans se soucier de les corriger ou de les faire lire.

En 2004, il quitte le ministère des Affaires Etrangères et rejoint le ministère des Finances.

Cette fois, c’est pour la Martinique qu’il s’envole. Il a quarante et un an et l’envie d’écrire et d’être publiée est de plus en plus forte.

A partir de 2005, il consacre une grande partie de son temps libre à corriger les nouvelles écrites les années précédentes, puis se lance sur un roman de fantasy.

C’est à cette époque que commence à paraître ses textes en France et au Canada dans Black Mamba, Alibis, Eclats de Rêves, Outre-Monde, Lunatique, entre autres.

Son roman « Le soleil d’Ahrina », un récit de fantasy urbaine inspiré autant par Robert Ludlum que par Robert Howard, est refusé par les maisons d’éditions.

Il se console avec une série de nouvelles et se lance ensuite dans la rédaction d’un polar influencé par son séjour africain. Ce roman est à ce jour inachevé.

En novembre 2007, il s’attelle à un projet qui lui tient à cœur : un roman policier dans lequel se mêleront ses propres souvenirs d’enfance, à une intrigue policière.

Le premier jet de cet ouvrage intitulé « Les Fantômes du Panassa », est terminé trois mois plus tard, en janvier 2008.

Les corrections, entrecoupées par l’écriture de dizaines de nouvelles policières ou d’horreur et d’un scénario de bande dessinée, se poursuivront jusqu’à l’été 2008, date de son retour en métropole.

En septembre, il adresse son manuscrit à une poignée d’éditeurs spécialisés dans le polar. Son texte, qui ne répond pas vraiment aux critères du genre, n’est pas retenu malgré quelques retours encourageants.

En novembre, il s’adresse à la maison d’édition Les Nouveaux Auteurs connue pour rechercher de nouvelles plumes hors des circuits habituels de l'édition.

Son roman, lu par un comité de lecteurs non professionnels obtient aussitôt d’excellentes appréciations.

Il participe au prix VSD du Polar présidé par Frédéric Beigbeder. Il est finaliste mais, son roman à mi-chemin des littératures noire et blanche, ne remporte pas de prix.

Il participe alors à un autre concours littéraire, plus large : le Prix Femme Actuelle du roman de l’été, présidé par Paulo Coelho.

C’est dans le cadre de ce concours que le 29 avril 2009, il reçoit le prix Coup de cœur du Jury pour son roman qualifié d’« Excellent polar nostalgique, qu’on ne peut lâcher » par Paulo Coelho.

« Les Fantômes du Panassa » est sorti en librairie le 11 juin 2009.

Parallèlement, il continue à écrire et à publier des nouvelles dans diverses revues et anthologies (une quarantaine de nouvelles publiée à ce jour).

Son deuxième ouvrage, un recueil de nouvelles noires et policières en grande partie inédites, baptisé "Mortelles attractions", sort le 7 octobre 2010, aux éditions "Les Nouveaux Auteurs".

En décembre 2010, il se lance dans l'écriture d'un second roman, hommage aux "hard boiled" américains, dont le titre de travail est "Le samouraï déglingué". Il le termine en décembre 2011 et le soumet aux éditeurs.

Le manuscrit est retenu en septembre 2012 par la maison d'édition Ex-Aequo. Il sera publié en mars 2013 sous le titre "Triades sur Seine".

Sollicité par les Editions Dreampress.com, il publie en février 2014 un recueil de nouvelles intitulé "La plus grande ruse du Diable et autres récits fantastiques", qui regroupe dix de ses meilleurs textes parus dans des revues entre 2006 et 2013, ainsi que neuf inédits.

Il dirige également la nouvelle série d'anthologies Pulp "Moisson d'épouvante" pour Dreampress.com et il est directeur de la Collection Enigma chez L'ivre-Book.