dimanche 8 septembre 2013

C'est la rentrée... littéraire

– Bonjour Yves-Daniel Crouzet, c’est la rentrée il paraît… Quoi de neuf ? Des projets ?
– Plein ! Septembre, plus encore que la nouvelle année, c’est le moment des grandes résolutions.
– Parmi lesquelles faire du sport, maigrir et aller aux spectacles, je suppose ?
(Rire)
– Bien sûr, mais pas que ! J’ai plusieurs projets sur le feu.
– Lesquels ?
– Parmi les principaux : finir le roman sur lequel je travaille et finaliser un best-of.
– Vous vous lancez dans la chanson maintenant ?
(nouveau rire)
– Non, même si j’ai toujours rêvé d’être chanteur dans un groupe de heavy metal. J’écris depuis 2005. J’ai environ soixante-dix nouvelles à mon actif. J’en ai publié une quarantaine en France et au Canada. Un éditeur a souhaité rééditer mes meilleurs textes fantastiques accompagnés d’inédits. J’ai dit oui, bien sûr.
– La consécration, donc ?
– Ou un enterrement de première classe, ah ah ! En tout cas, j’ai trouvé que c’était une bonne occasion de remettre à disposition du public des histoires devenues introuvables.
– Quel sera l’éditeur du recueil ?
– Pas de nom, s’il vous plaît ! Tout ce que je peux vous dire c’est que c’est une petite maison d’édition qui a déjà publié Ramsey Campbell, Ian Watson, Jean-Pierre Andrevon mais aussi des nouvelles et dossiers intéressants sur Richard Matheson, Dean R Koontz ou Stephen King.
– Rien que ça ?
– Oui. On peut être petit et ambitieux !
– Et ce nouveau roman ? Encore un polar ?
– Non. J’ai décidé de renouer avec le fantastique. Mon genre de prédilection. Il y sera néanmoins question d’assassins en série, on ne se refait pas, mais aussi de fantômes… amoureux. Y’en a marre des vampires et des morts-vivants !
– A qui le dites-vous ! Le titre ?
– J’ai toujours eu un problème avec les titres. Après « Les fantômes du Panassa » que pensez-vous du « fantôme de Belleville » ?
– Heu… moyen.
– Mouais, c’est bien ce que je pensais.
– J’en déduis que l’action se déroulera à Paris.
– Vous êtes perspicace.
– Et vous moqueur. Des salons en perspective ?
– Oui, je serai à la Fête du livre de Saint-Etienne en octobre prochain et au salon du polar de Montigny les Cormeilles en décembre. Et dans la lune la plupart du temps.
– Très drôle ! Un mot sur votre actualité immédiate ?
– Un mot c’est insuffisant mais je peux peut-être m’en tirer avec deux ou trois phrases. La publication de nouvelles chez Géante Rouge, Brins d’Eternité et AOC. Si tout se passe bien tout ça devrait sortir avant la fin de l’année. J’attends aussi des réponses pour divers AT. On a parfois de bonnes surprises en ouvrant sa boite mail.
– Moi, je ne reçois que des spams !
– On a les messages qu’on mérite !
– Mmmm. Eh bien, c’était un plaisir de converser avec vous, Yves-Daniel Crouzet.
– Pour moi aussi. Au revoir et à bientôt.
– Pas sûr !
– Comment ?
– Non, rien.
clic

2 commentaires:

  1. "Petite maison d’édition qui a déjà publié Ramsey Campbell, Ian Watson, Jean-Pierre Andrevon mais aussi des nouvelles et dossiers intéressants sur Richard Matheson, Dean R Koontz ou Stephen King" : périphrase pour Ténèbres ! Félicitation ! Je ne manquerai pas de me le procurer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo !
      Nous sommes en pleine corrections... Exercice intéressant de reprendre ces "vieux" textes !

      Supprimer