lundi 24 juin 2013

Attente et déception

J'ai enfin reçu la réponse de la revue québécoise Alibis, suite à l'envoi de trois nouvelles policières en janvier dernier :
" (...) le comité de lecture n'a pas retenu tes nouvelles. Voici l'explication, toute simple : tes nouvelles ne sont pas mauvaises. Mais, elles ne sont pas assez bonnes, étant donné le niveau des textes que nous avons publiés de toi précédemment. En résumé : ces textes ne sont pas à la hauteur de ton talent.
Pour "Le Test", l'idée du test tordu est intéressante, mais le dénouement est décevant, et très prévisible.
Pour "Art moderne", là aussi c'est un peu du déjà-vu, et le traitement ne le rend pas original.
Personnellement, j'avais un petit faible pour "Le Fantôme et l'enfant", mais cette nouvelle ressemble plutôt à une amorce de nouvelle. Mon avis à moi, c'est que le point de vue hésite encore entre l'enfant et l'adulte abuseur. Bref, il y a un goût d'inachevé."

"Ces textes ne sont pas à la hauteur de ton talent". Une bien belle façon de m'envoyer dans les cordes. Bref, je suis sonné mais souriant. C'est déjà ça.
Comme je ne suis pas rancunier (je n'en ai pas les moyens !) je leur ai aussitôt envoyé un autre texte. Je l'aime beaucoup celui-là. Le point de vue, s'il n'est pas inédit, me semble particulièrement rare et intéressant. Bon, la fin est classique, pas de twist, mais c'est l'inspiration qui commande chez moi au détriment du calcul.
J'espère que le comité de lecture la trouvera quand même "à la hauteur de mon talent !"
Réponse dans... six mois ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire