dimanche 16 novembre 2014

Moisson d'épouvante : découvrez la préface !

Madeleines sanglantes !

J’étais au resto avec Benoît Domis, le patron des éditions Dreampress.com, quand il m’a proposé de diriger une nouvelle anthologie. C’était entre la poire et le fromage, je crois. Ou plus certainement entre le steak tartare et les tripes à la mode de Caen. En tout cas, c’était entre deux verres de vin. Rouge, bien entendu. Je venais juste de signer mon contrat pour mon recueil, La Plus grande ruse du Diable et autres récits fantastiques, et je me suis vaguement demandé si, tout à mon euphorie, je ne m’engageais pas un peu trop vite. Benoît m’observait en souriant de l’autre côté de la table, l’air innocent, voix douce, et antique stylo-plume à la main. J’ai trouvé que ses ongles étaient curieusement longs. Comme ceux de Robert de Niro dans Angel Heart, vous vous souvenez ? Alors, j’ai pris une grande inspiration et..... (Suite)

2 commentaires:

  1. Alors là, moi, je dis bien dommage, car ce n'est peut être pas ton truc, mais, je suis sûre que ça pourrait être le truc de plein de monde (et peut être le mien...), je cite: "De loups-garous, aucun ! (J’ai dû refuser l’entrée à une horde de bellâtres langoureux aux yeux de veaux, à la lippe boudeuse et aux biceps saillants"
    WV

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, mais le marché en est déjà inondé !

      Supprimer