mardi 1 avril 2014

L'hôte

Vous le savez, il est rare que j’écrive une histoire pour répondre à un appel à textes. Je déteste ça et, en plus, ça ne me réussit guère. En général, je regarde donc dans mes tiroirs pour vérifier si je n’ai pas une nouvelle qui colle plus ou moins au thème imposé. C’est souvent le cas, car il faut bien reconnaître que l’imagination est rarement au pouvoir dans ce domaine. Sauf que là rien ! Que dalle ! Nada ! Nib ! Le sujet était « Partir / Le voyage » 
Mon pote Cyril Carau des Editions Sombres Rets m’avait dit : « Avec tous les voyages que tu as fait, je compte sur toi. Ça ne devrait pas te poser trop de difficultés ! » Imaginez mon malaise !
Sauf que moi, si j’écris dans le domaine des littératures de l’imaginaire, je reste terriblement prosaïque et casanier. Pas de voyages aux confins du cosmos ou dans les entrailles de la terre. Dans un passé lointain ou un futur impossible. Mes récits, pour la plupart, se passent dans le présent. Chez moi. Chez vous. Ici et maintenant.
Donc je n’avais rien à proposer et j’en étais bien marri parce qu’il s’agissait d’un appel à textes fermé auquel j’avais été convié et, vous en conviendrez avec moi, lorsqu’on vous admet dans un club privé, c’est faire affront à son hôte que de se défiler.
Cependant, inconsciemment, le thème de l’AT a commencé à faire son chemin dans mon esprit. 
Pas besoin de bouger pour voyager. Et puis, il y a un avant et un après voyage, qui peuvent être intéressants à décrire. Il y a aussi des lieux prédestinés aux déplacements. Aéroports, gares, hôtels sont de ceux-ci. Le voyageur lui-même est un sujet d’études.
Ces éléments tournant sous mon crâne m’ont donné l’idée de cette histoire. Celle d’un stranger in a strange land.
Je précise qu'il s’agit de science-fiction. Enfin, je crois.
Mais pas de panique, ça se passe bien ici et aujourd’hui. Juste à côté de chez vous !

Vous pouvez commander l'anthologie ici : Etranges Voyages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire