vendredi 16 décembre 2011

Les aléas de l'édition (suite et certainement pas fin !)

On l'a vu une nouvelle peut-être rejetée par un éditeur et retenue par un autre (Cf. ici et )
On l'a vu aussi, les projets éditoriaux peuvent parfois mettre très longtemps à voir le jour (Cf. ici), des réponses qu'on n'attendait plus tomber dans votre boite mel après de très longues années (Cf. ici).
Parfois aussi les écrits envoyés en un temps lointain peuvent être retenus par plusieurs éditeurs. C'est le cas de ma nouvelle publiée ce mois-ci dans l'anthologie "Contes du monde", qui avait déjà été publié en 2008 dans le fanzine français AOC et dans le canadien Brins d'Eternité.
Plusieurs de mes nouvelles ont ainsi été éditées et rééditées sans même parfois que j'en sois averti.
Parfois, aussi, je dois l'avouer, j'en étais informé mais les projets étaient déjà bien avancés et... heu... il est toujours agréable d'avoir un texte publié, n'est-ce pas ?
"Contes du monde" a connu divers aléas et a mis plusieurs années à voir le jour. Je suis heureux de figurer au sommaire d'une anthologie des Editions du Riez. (Leurs couvertures sont souvent excellentes ! Allez jeter un œil sur leur site, ça vaut le coup !)
Et puis entre Alexis Lorens et moi c'est une vieille histoire. Celle d'un jeune auteur rencontrant un jeune éditeur. Il avait été le premier à accepter mon roman.
"Les fantômes du Panassa" n'est finalement pas paru aux Editions du Riez (plus de détails quelque part sur mon ancien blog) mais les liens entre nous sont restés amicaux.
Je vous invite donc à découvrir "L'échine du monde" dans l'anthologie "Contes du monde" (je dis découvrir, car je doute que beaucoup de lecteurs aient eu entre les mains le N° 8 de AOC ou le N° 18 de Brins d'Eternité) ainsi, bien sûr, que toutes les quatorze autres nouvelles de cet appétissant ouvrage dont, et ça ne gâche rien, 3 € sur chaque exemplaire vendu seront reversés à l'association BIBLIOTHEQUES SANS FRONTIERES.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire