lundi 20 octobre 2014

Promouvoir son livre, (grâce aux salons)

Après la légitime euphorie de la sortie prochaine de l'anthologie "Moisson d'épouvante", retour à la dure réalité de l'édition et de la promotion : 

Episode 6 : Les salons encore une fausse bonne idée.
Surtout si vous vous y rendez avec vos propres livres achetés à 75 % du prix à votre éditeur grigou. Faire les salons et pire encore les foires, nécessite une volonté d’acier, un courage à tout épreuve, une énergie démesurée, un véhicule et des petits bras costaud (et accessoirement un besoin abyssal de reconnaissance).
D’abord, il faut dénicher un obscur salon dans un lointain patelin de 350 habitants ; puis solliciter une inscription à un Thénardier local qui croit que Lovecraft est une marque de saucisson et Hypérion une nouvelle gamme de gelée royale. Ensuite, il vous faudra payer un emplacement étique à côté de la poétesse du cru ou de l’écrivain du terroir, non loin du stand « gastronomie de nos régions ». Puis prendre votre voiture aux aurores, la charger de vos livres, s’énerver contre son GPS, se faire flasher par un radar etc. Et tout ça pour vendre trois pauvres bouquins et avoir le plaisir à l’heure du déjeuner de boire une affreuse piquette accompagnée de chou farci en devisant avec les autres exposants sur le thème de la crise qui empêche les gens d'acheter.
Vous conviendrez avec moi, qu’à ce stade, on est là davantage entre commerçants qu’entre écrivains.

2 commentaires:

  1. Et encore ça c'est si l'on vous veut.
    Sur le plan éthique il faut quand même boycotter les salons où les organisateurs ne prennent même pas en chargé l'hébergement et les frais de bouche des auteurs ( sur le seul salon où je suis allé j'étais pris en charge et je n'ai vendu qu'un seul exemplaire au président de l'association organisatrice....) alors ceux où l'on vous demande de payer votre emplacement il faut les fuir comme la peste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Car il y a de bons salons. J'y reviendrai dans la conclusion de ma série d'articles.

      Supprimer